VÉRIFICATION ET TRAÇABILITÉ DE PATRIMOINES

© UFE, Paris – Vérification et traçabilité de patrimoines – ill. archives de l’expert Laure Chevalier, Paris 

En savoir plus

À l’activité d’expertise traditionnelle s’ajoutent des activités nouvelles qui visent à compléter un diagnostic physique, répondre aux obligations de diligence requise imposées par la loi (due diligence), lever les interrogations de l’expert agréé restées en suspens…

Un dispositif d’enquête visant à renseigner le parcours historique d’une œuvre – depuis sa création ou son apparition – est fréquemment nécessaire, notamment dans le cas des spoliations anciennes rattachées aux guerres (Seconde Guerre mondiale, guerre des Balkans, etc.), des exactions de l’ère coloniale, des pillages ou des fouilles clandestines en zones de conflit.

Un rapport d’investigation approfondi s’impose pour engager ou étayer une demande officielle de restitution et y parvenir.

L’approche de l’expert scientifique est indispensable en matière de chefs d’œuvre antiques ou de biens culturels de toutes catégories soupçonnés d’attributions douteuses, de défauts d’intégrité, voire d’authenticité pour les œuvres repeintes ou restaurées à plus de 50 %… Les cas sont nombreux qui requièrent les services d’un laboratoire d’analyse, ceux d’un généalogiste ou de spécialistes qui travaillent globalement sur tous les fronts en symbiose avec les demandeurs, qu’ils soient mandataires (conseils, avocats, notaires, gestionnaires de patrimoine), héritiers, détenteurs ou acheteurs. Ces investigations connexes produisent de nouvelles données, en collectent d’autres qui une fois croisées permettent d’enrichir un diagnostic, établir une preuve, renseigner une provenance floue.
Notre réseau de partenaires agréés par le conseil scientifique de l’UFE se compose de spécialistes hautement qualifiés et indépendants dans des domaines variés (archives, conservation préventive, analyses physicochimiques, imageries scientifiques, généalogie, droit du patrimoine culturel, etc.).

Les musées, les institutions, les avocats, les acteurs du marché de l’art et les particuliers sont concernés par de telles demandes en matière de preuves et découvertes.
Ces compléments d’enquête historiques, technologiques et judiciaires prolongent le travail de l’expert attitré, spécialisé dans l’œuvre d’un artiste ou dans un domaine de collection particulier qui n’aura pas la possibilité technique d’investiguer la traçabilité complète d’une œuvre, de caractériser la composition physico-chimique de ses composantes organiques, ou encore de retrouver un ayant-droit ou un propriétaire indivis… et d’assurer toutes ces expertises connexes : traçabilité, analyses physicochimiques, imageries scientifiques, conservation préventive, marquage.

Découvrez notre expert

Laure Chevalier

Marbres antiques grecs et romains - Provenances et traçabilité des Antiquités