Lynda TROUVÉ
ART D'INDOCHINE (1924-1950) - ARTISTES EUROPÉENS ET ÉLÈVES DE L'ÉCOLE DES BEAUX-ARTS

Retourner aux experts
https://ufe-experts.fr/wp-content/uploads/2022/10/Nguyen-Van-Ty-scaled.jpg

Nguyen Van Ty (1917-1992), Hoi Dinh Chèm -La Fête du village, 1942. Laque polychrome et or sur fond noir incrusté de coquille d’œuf, 98 245 cm, coll. particulière. © Lynda Trouvé, Paris 2022

L’expert

Diplômée commissaire-priseur habilité à diriger des ventes aux enchères publiques en 2003, Lynda Trouvé est aujourd’hui reconnue comme la devenue “commissaire de justice” ayant initié les premières ventes aux enchères publiques consacrées aux Arts du Vietnam en France.

Pionnière de cette thématique depuis 2015, il lui tient à cœur de valoriser la grande histoire de l’École des Beaux-Arts d’Indochine, ainsi que celle du « Dragon lové », illustrées par les souvenirs historiques liés à la Cour d’Annam, la création des artistes d’Hanoï – peintres et laqueurs -,  et aussi la production céramique.

Le point de départ est une passion partagée avec Christophe Fumeux (1965-2021), expert, collectionneur, bibliophile et passionné d’histoire.

L’idée était d’écrire en objets, tableaux et œuvres d’art la naissance de l’École des Beaux-Arts d’Indochine. Non seulement celle de Hanoï mais aussi celle du Sud, de Tudomaut à Gia Dinh.

Lynda Trouvé, dans l’exercice de son art © Lynda Trouvé, Paris 2020

Autant animée par cette passion que par la rigueur, maître Lynda Trouvé est naturellement conduite depuis à mettre au jour et à expertiser des chefs-d’œuvre jusqu’alors oubliés dans des collections françaises et étrangères s’appuyant non seulement sur ses connaissances mais également une somme de documentation importante d’ouvrages généraux, la plupart épuisés, sur les différentes écoles d’art vietnamiennes créées par l’impulsion française dans les capitales de l’ancienne Indochine.

Ainsi, elle a eu le bonheur récemment d’inclure dans ses ventes de prestige des œuvres majeures qui figurent parmi les chef d’œuvres de l’Art d’Indochine, telle une étude pour la fresque de l’amphithéâtre de l’Université d’Hanoï, une huile sur toile inédite – la dernière des quatre études existantes réalisées par Victor Tardieu, récipiendaire du Prix de l’Indochine en 1920, et fondateur de l’École des Beaux-Arts de l’Indochine entre 1924 et1925. Cette vente obtint un prix record, reflet de la dynamique d’un marché en pleine expansion.

Ce fut aussi une bataille d’enchères qu’elle déclencha autour d’un portrait en pied d’une élégante, oeuvre peinte en 1937 par Tran Binh Loc, artiste au destin écourté et lauréat de la promotion 1934 de l’École des Beaux-Arts de l’Indochine.

Mai-Thu ; reproduction © Lynda Trouvé, Paris 2022

Un autre record fut l’adjudication prononcée en 2020 pour le peintre Nguyen Van Ty, élève issu de la Promotion 1941 de l’École des Beaux-Arts de l’Indochine, soit cinq panneaux en laque polychrome et or à incrustations de coquilles d’œuf sur fond noir réalisés en 1942, une œuvre emblématique du renouveau de l’Art au Vietnam.

Découvrir les œuvres réalisées en Indochine, ignorées ou vouées à la destruction, a développé chez Lynda Trouvé une véritable passion alimentée par un marché extrêmement porteur et disputé sur le plan international  ; elle a su le porter et l’alimenter en pionnière par la solide qualité de ses jugements et de ses ventes et l’étayer au travers de ses magnifiques catalogues par de nombreuses notices détaillés et développements historiques.

Lynda Trouvé est non seulement spécialiste des arts d’Indochine mais également en qualité de commissaire de justice elle est agréée à tous les inventaires, toutes les estimations et expertises s’en suivant en vue de cessions diverses, de successions…

Bibliographie

Les catalogues de ventes Lynda Trouvé, “Indochine – Mythes et réalités 1800-1960”

Contacter

Lynda TROUVÉ

9 cité de Trévise, 75009

lt@lyndatrouve.com

+33 (1) 1 88 32 09 56

[numéro UFE : 458]