Pierre Agoune
Affiches et lithographies du 19ème et 20ème siècles

https://ufe-experts.fr/wp-content/uploads/2019/08/1-Rembrandt-La-Pièce-aux-cent-florins-Eau-forte-pointe-sèche-et-burin-281x394cm-Rijksmuseum-Amsterdam-National-Gallery-pf-Art-Washington-BNF-British-Museum-MBA-Ottawa-The-Frick-Collection-.jpg

Rembrandt – La Pièce aux cent florins Eau forte, pointe sèche et burin 28,1 x 39,4cm Rijksmuseum Amsterdam, National Gallery of Art Washington, BNF, British Museum, MBA, Ottawa, The Frick Collection

L’expert et l’estampe

Le monde de l’estampe en général avait souvent pour but de développer et faire connaitre le travail de l’artiste et aussi de permettre au collectionneur de posséder une œuvre d’un artiste favori à un coût moindre qu’un original.
Étant souvent tiré à 50 exemplaires, il y a le linoleum, le burin, l’eau-forte ou le monotype qui grâce à leur caractère de rareté demeurent toujours chers.

Le monde de l’estampe renferme aussi des pépites que les amateurs guettent et s’arrachent de ce fait là.

La lithographie, technique éprouvée dès le début du 19ème siècle, est sans doute la plus développée et celle qui permet justement aux amateurs de pouvoir accéder à l’œuvre d’un artiste dont par ailleurs les œuvres originales sont inaccessibles.

Certains artistes excellent dans l’une ou l’autre des différentes techniques, parmi les plus célèbres citons Albert Dürer, Rembrandt, Piranese pour les anciens et au 19ème siècle qui connaît un certain regain pour ces techniques de gravure : Honoré Daumier, Paul Cézanne, Camille Pissarro et bien d’autres qu’ il serait trop long d’énumérer. Retenons néanmoins que sur le plan technique et de la côte des valeurs le haut du pavé va le plus souvent à Dürer, ou à Rembrandt avec La pièce aux 100 florins.
Les gravures de Picasso peuvent battre également des records comme La Minotauromachie, eau-forte de 1935, qui représente plusieurs scènes en une seule composition dans un espace étroit et limité. La Minotauromaquia, réalisée un an avant le début de la guerre civile espagnole est considérée comme l’un des précédents immédiats du célèbre tableau Guernica.

En 1894, Paul Gauguin charge son ami le peintre Louis Roy de réaliser une édition de vingt-cinq à trente exemplaires de chacun de ses bois gravés qui vont constituer le tirage de tête de Noa Noa. Ce sont des merveilles inimitables ; il est difficile de réaliser de fausses estampes car la précision du dessin est infalsifiable ou détectable immédiatement par l’expert.

Il y aurait beaucoup à dire sur les techniques de la gravure, un panel riche de procédés mis au point au fil du temps, évolutifs et adaptés au besoin par les artistes et les maîtres graveurs qui les enseignent ou à qui ils délèguent le soin de réaliser ou tirer la planche de leur rêve. De nombreux excellents ouvrages existent permettant de se familiariser à la merveilleuse discipline de l’édition d’art.

Contacter

Pierre Agoune

26 rue de Lubeck
75016 Paris

+ 33 (0)1 42 25 63 75
+ 33 (0)1 45 00 38 78

pagoune@gmail.com

[numéro UFE : 169]